Séminaire Métadonnées

Le 8 mars 2012 s’est tenue à l’Ecole Nationale des Sciences Géographiques (ENSG), la 5ème séance du séminaire Belgrand, séminaire consacré à l’ingénierie des bases de données. Elle avait pour thème « Archivage et moissonnage, deux mamelles de la recherche en réseau : avec quelles métadonnées ? ». Belgrand est un projet visant à créer un réseau scientifique autour de l’ingénierie des données pour la ville et la mobilité il est porté par l’IFSTTAR, l’IRSTV, le Lab’Urba et l’IGN. Trois équipements ont été présentés au cours du séminaire.

Le premier est Dataverse, un outil logiciel créé à Harvard dont Olivier Bonin et Jean-Paul Hubert ont présenté la mise en œuvre en ce moment à l’IFSTTAR. Comme RunMyCode (cf. précédent billet), Dataverse vise la reproductibilité de résultats de recherche en rendant accessibles les données utilisées pour produire ces résultats qui ont donné lieu à des publications. Les jeux de données sont archivés, mis en ligne et indexés. Ils sont considérés comme des publications scientifiques: Dataverse standardise la citation des jeux de données en générant automatiquement une référence avec un identifiant.

Etienne Taffoureau, du BRGM, a présenté Géocatalogue, le catalogue et moteur de recherche du Géoportail, qui « inventorie et restitue les différentes sources d’informations géographiques publiques ». Le Géocatalogue assure en effet le référencement et la diffusion de données publiques en appliquant la directive INSPIRE et en suivant les normes d’interopérabilité de l’ISO et de l’OGC (Open Geospatial Consortium). Il ne concerne pas le stockage des données qui reste assuré par leurs producteurs.

Enfin Stéphane Pouyllau a présenté le TGE Adonis, Très Grand Equipement du CNRS pour l’Accès unifié aux données et documents numériques des sciences humaines et sociales et plus particulièrement la plate-forme de recherche Isidore. A travers sa présentation il a surtout souligné les enjeux autour de l’accès aux données numériques de la recherche en open access: l’archivage et sa pérennité, les formats de données, les services mis en place, le stockage et les métadonnées. Pour ces dernières il a insisté sur la qualité des métadonnées nécessaire au bon fonctionnement du web de données, c’est-à-dire sur leur structuration et leur documentation et aussi sur l’interopérabilité des outils.

L’ensemble des présentations est en ligne: http://belgrand-gebd.ifsttar.fr/seminaire/5eme-seance-080312/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *